Le roi est parti...

Publié le par Patrick Fodella

Tout ce bruit pour si peu !

Une semaine, et hop, il est reparti. Le roi Salman a quitté sa maison de Golfe-Juan pour partir au Maroc. Les 12 personnes qui venaient sur cette plage inconnue auparavant, vont pouvoir y retourner... dans de moins bonnes conditions, puisque maintenant, tout le monde va vouloir bénéficier de cette plage ! Avant le roi, les quelques personnes qui fréquentaient cette plage y étaient tranquilles. Ils ont râlé, et maintenant qu'ils vont retrouver leur plage,elle va être rempli de touristes.

Mais au delà du bruit médiatique soulevé par cette histoire, bruit qui a bien arrangé les quelques journaux et télés qui préféraient parler de ça plutôt que du scandale grec ou des réfugiés de Calais ou de Menton, il faut s'interroger sur la présence de ce souverain.

D'abord, je trouve bizarre qu'un type qui est roi d'un pays qui n'est qu'une immense plage de sable fin, bordée d'une mer chaude, vienne en vacances sur une petite plage ridicule, sans ascenseur ni douche, avec un mauvais sable ! Quel est son intérêt à Salman (qu'on pourrait traduire librement de l'anglais par "sale type") ? S'il ne vient pas pour trouver la mer et la chaleur, il vient pour autre chose. Faire ses courses à Cannes ? Parler affaires ? Difficile de savoir.

Mais le tollé suscité par sa présence, et surtout son comportement reste étonnant. Parce que quand même, ce n'est pas la première fois qu'un richissime propriétaire arrive en pays conquis sur la Côté d'Azur ! Pourquoi n'y a-t-il pas une telle médiatisation à chaque fois ?

L'important, c'est que le tourisme se porte bien !

Surtout que ces contestations n'ont servi à rien. Il a fait ce qu'il a voulu, quand il a voulu. Et les commerçants en ont été bien contents. Car c'est bien ça le problème. Si certaines personnes ont protesté contre le roi, d'autres ont montré leur satisfaction. Et quand quelqu'un se comporte en conquérant mais qu'il sort son chéquier, il n'y a plus grand chose à dire !

Et c'est bien le problème de notre région. La mono-industrie du tourisme mise en place dans notre département nous rend prisonniers de tels comportements. Il n'est pas question de mal traiter le roi, parce qu'à chacune de ses venues, se sont des millions d'euros qui entrent dans les caisses locales. Et contre le commerce, on ne peut lutter.

Alors, vive le Roi, et qu'il revienne vite dépenser ses pétrodollars ! Sinon, ça va faire grimper le chômage, François Hollande ne se représentera pas en 2017 et ça fera le jeu du Front National...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article