Ces gens de gauche qui participent à la primaire de droite...

Publié le par Patrick Fodella

 

Je me suis laissé dire qu'il y aurait eu environ 600 000 participants de "gauche" à la primaire de droite. Soit environ 15% des votants !

C'est pas mal quand même !

Je dis que ce n'est pas mal parce que j'ai été tenté de faire la même chose. Voter pour fausser le résultat, c'est un objectif intéressant non ? Et visiblement ce comportement a fortement irrité les sarkozistes puisque depuis dimanche soir ils dénoncent cette attitude "parjure". Ce serait à cause d'eux que Sarkozy a été battu !

C'est peut-être vrai. Il n'est pas stupide de penser que des gens de gauche ont voté contre Sarkozy, par crainte de le voir revenir à l'Elysée. Mais si c'est le cas, c'est une double erreur.

La première erreur est financière. Pardonnez-moi d'être terre à terre, mais il fallait payer 2€ pour voter. Ce sont donc quelques 1,2 millions d'euros que des gens de gauche ont donné à Les Républicains ! Pas mal, si on se souvient des difficultés financières de ce parti et du Sarkothon organisé pour renflouer les erreurs de Copé-Sarko. Mais franchement, je connais beaucoup d'organisation associatives, politiques ou syndicales, de gauche, qui auraient eu besoin de ces 1,2 M€. Ne serait-ce que toutes celles qui ont vu leurs subventions diminuer suite à la politique de l'actuel gouvernement...

Le seconde est stratégique. Je comprends la tentation de participer pour fausser le résultat d'une primaire. Mais dans ce cas, il faut agir de manière à faciliter la victoire ultérieure de son camp. Or en votant Juppé (comme il semble que ce soit le cas), ces électeurs de gauche ont cherché faire qualifier celui qui avait le plus de chance de battre un candidat de centre gauche à la présidentielle. Juppé candidat, c'est un boulevard pour le FN, c'est la (quasi) disparition du vote PS, c'est l'assurance d'un second tour Juppé-Le Pen... Quitte à voter dans ces primaires, il fallait voter Sarkozy, celui que tout le monde honnit, celui qui pouvait prendre des voix à Le Pen, laisser libres les voix du centre permettant ainsi à un candidat de gauche d'espérer une présence au second tour de la présidentielle.

Dommage. Reste à savoir si ces électeurs retournerons aux urnes dimanche prochain. S'ils y vont, qu'ils votent Fillon. C'est du Sarko, en moins marrant, plus catho, moins bling bling, plus facho...

En ce qui me concerne, je pense que j'ai bien fait de garder mes deux euros. Je vais pouvoir les donner à une des nombreuses victimes des politiques des gouvernements Hollande et Sarkozy, ceux qui sont dans la rue, qui n'ont ni de quoi manger, ni de quoi dormir...

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article