Démocratie participative

Publié le par fofo

A la fin des années 80 (du XXème siècle), dans la ville de Porto Alègre au Brésil, des élus issus du Parti des Travailleurs (le même que celui du président Lula qui vient d'être réélu) mettaient en place un système participatif qui permettait à une tranche non négligeable de la population de participer aux prises de décision importante de leur commune, et notament à l'élaboration du budget.Si vous souhaitez des infos plus précises, lisez les articles suivants de Bernard Cassen, paru dans le Monde Diplo de août 1998 (et oui déjà)... http://www.monde-diplomatique.fr/1998/08/CASSEN/10841.html et http://www.monde-diplomatique.fr/1998/08/CASSEN/10840.Aujourd'hui, à écouter les différents orateurs du PS, on entend plus que çà. La démocratie participative est mise à toute les sauces.Pendant la campagne des régionales de 2004, que j'ai bien suivie dans la région PACA, les références étaient incessantes. Depuis, où en est la démocratie participative en PACA ? A part quelques réunions d'information, rien...Et maintenant, c'est la caricature Royalienne qui parle de démocratie participative en prenant l'exemple de jurys populaires...Mais ces jurys sont exactement le contraire de la démocratie participative. Dans ce type de démocratie, c'est la population qui élabore les politiques et leurs mises en oeuvre. Royal nous propose l'inverse: ce sont toujours les élus qui mettent en oeuvre. La population n'est là que pour évaluer cette mise en oeuvre !Quelle tristesse que ce PS. Depuis un siècle que ces sociaux démocrates travestissent et détournent toutes les idées de gauche. Après, il est facile à la droite de dire que çà ne peut pas marcher...Royal, aussi dangeureuse que Sarkozy...

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article